Benoît Geis : double créatif

Capital Initiative revient sur la carrière de Benoît Geis, l’un des 30 entrepreneurs :

Benoît Geis 1964shoes

Créer une entreprise a toujours été dans l’esprit de Benoît Geis. À 49 ans, il a mis cette idée en application. Il s’associe avec un fabricant de chaussures à Taïwan. Ce sera 1964 Shoes. Benoît reprend l’histoire d’un aviateur des années soixante, surnommé le Dragon, qui s’était fait fabriquer des chaussures spécifiques. En écho à cette histoire, il imagine une chaussure avec un rivet au niveau du talon, à l’image de ces pièces d’assemblage circulaire que l’on peut voir sur les avions, et un petit dragon au-dessus du « 1964 ».

Il a trouvé l’ADN de la marque. Très jeune déjà, Benoît crée des meubles design. Il passe un Bachelor of design and science, équivalent à Design Produit Entité, dans une école américaine, en Suisse. Il travaille pendant six ans pour Salomon, en tant que designer pour patin en ligne (roller). Une expérience enrichissante durant laquelle il s’occupe de tous les développements techniques. Il est ensuite recruté par le Coq sportif pour s’occuper du design des chaussures, puis débauché par Airness, pour les baskets. 1964 Shoes est le fruit de cette expérience.

Le produit plaît. Il entame un partenariat avec des danseurs de l’émission de TF1 Danse avec les stars. Sa chaussure répond à une demande, car il manquait un produit pour la danse. Il y ajoute un double zip – un de chaque côté des lacets – pour ne pas avoir à délacer la chaussure. Cette idée a été reprise par de nombreuses marques. En 2013, il offre une paire de chaussures à tous les artistes de la Foire aux vins de Colmar, dont Patrick Bruel.

Néanmoins, des obstacles font surface.

« Il est difficile de se faire connaître en tant que marque, trouver des distributeurs et des agents qui ont pignon sur rue. Le marché de la mode est fermé, il faut avoir des relations. J’ai décidé de me lancer dans des niches, des produits à valeur ajoutée. »

Deux produits à la norme moto sont proposés, ainsi que des modèles pour les joueurs de golf. 1964 Shoes est désormais le partenaire officiel du Team GMT 94, champion du monde d’endurance en 2014. De salarié à entrepreneur, il reconnaît que sa situation est beaucoup moins confortable, mais le challenge en vaut la peine.

« Il faut s’armer de patience, être persévérant, une dose de chance est indispensable et sans fonds, rien n’est possible. Aujourd’hui, je ne peux compter que sur le buzz pour que ça prenne. »

Savoir s’entourer et reconnaître ses points forts, autant que ses points faibles, est fondamental pour Benoît :

« Je suis plutôt créatif. Création et gestion sont des qualités
rarement données à un même individu. Mieux vaut bien s’entourer ou s’associer. Pour exister l’expérience n’est pas indispensable, mais les clients, la demande, oui. »
« Ce n’est qu’après avoir testé plusieurs prototypes que nous avons enfin trouvé le modèle adapté au marché. »

Distribuée en France, au Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg, 1964 Shoes tend à se développer ailleurs en Europe avec comme visée de doubler la production. Elle est aujourd’hui de 6 000 à 10 000 paires par an.
1964shoes.com/fr

Extrait du livre « 30 parcours d’entrepreneurs » – Cécile Hans