Financer son officine : une gymnastique économique en pleine mutation

Entre crise économique, départs à la retraite et investissements impromptus les cessations d’officine ne se font pas sans peine.

Comment transmettre ou racheter son officine ?

Il y a 10 ans le prix d’acquisition se fixait à 100%  du chiffre d’affaires pour les nouveaux titulaires. Mais depuis les choses ont bien changées ! Le taux actuel est plus près de 70 à 80% du CA.

commerce officinal

Difficile pour les actuels propriétaires de recouvrir la totalité des frais d’investissements initiaux. Et pourtant les nouveaux acquéreurs sont tout autant à plaindre : baisse des montants des prêts au niveau des banques, apport personnel obligatoire aux alentours de 150 000 €. Une somme bien souvent difficile à réunir.

Mais face à ces problématiques, des solutions innovantes se développent : SEL , rachats temporaires d’actifs… Découvrez l’article complet de l’EM Strasbourg Newsroom sur le sujet : Financement de l’officine : une équation économique en plein bouleversement