Témoignages

Permettre l’investissement par les PME

L'entreprise Think’AX usine des pièces critiques entrant dans la fabrication de réacteurs d’avions.

La signature d’un contrat pluriannuel important avec un leader du secteur nécessite des  investissements conséquents dans des équipements de production et de contrôle, ainsi que dans une extension du bâtiment permettant d’accueillir ces nouvelles machines.

Confronté à cette situation, Ludovic Gasne, le dirigeant de Think’Ax a trouvé un partenaire pour les équipements, mais personne n’a souhaité financer les travaux.

En acquérant le bâtiment des suites immédiates des travaux au moyen d’un financement accordé par le Crédit Mutuel, nous avons pu permettre leur réalisation.

L’entreprise peut désormais honorer son contrat avec plusieurs créations d’emplois à la clé.

Faciliter la transmission

Franck Latella, cadre dirigeant de la grande distribution, souhaitait changer de vie et reprendre le fabricant de pâtes fraîches et salaisons BONI, chez lequel il avait identifié un potentiel de développement important.

L’opération envisagée (reprise de l’exploitation et de l’immobilier) présentait un risque trop important pour les partenaires financiers du repreneur. Nous sommes heureux d’avoir pu, en partenariat avec la Caisse d’Epargne, permettre cette reprise en nous portant acquéreurs de l’immobilier.

Financer l’entreprise en plan de continuation

Il est une règle non écrite en vigueur au sein des établissements financiers : il n’est pas possible de financer une entreprise en plan de continuation.

Après avoir franchi avec succès l’épreuve du tribunal et prouvé sa viabilité, l’entreprise poursuit son activité privée de carburant. Elle est malheureusement trop souvent rattrapée par les dettes passées lorsque leur remboursement devient plus important.

Capital Initiative a pu aider une PME francilienne spécialisée dans le transport de marchandises. La société honore avec soin les échéances de son plan de continuation. 

Trois camions en leasing arrivent à échéance, sans personne pour accepter de financer la valeur résiduelle importante de ces contrats. L’avenir de la société est alors écrit : privés de leur outil de travail, 3 salariés sont menacés de licenciement et le coût engendré entraînera rapidement la liquidation de la société.

En acquérant les camions, nous avons permis à notre client d’éviter ce sombre scénario. Les loyers qu’elle acquitte aujourd’hui se révèlent inférieurs aux échéances de crédit-bail !

Sauver l’entrepreneur lorsqu’il perd tout

Lorsque l’entreprise est liquidée, son dirigeant perd tout : son outil de travail, ses revenus, sa respectabilité, bien souvent sa famille.

Afin de ne pas y ajouter l’offense de la dépossession de sa maison dans le cas bien trop commun où il s’était porté caution sur un financement de l’entreprise, Capital Initiative a, en cinq ans et grâce au Crédit Mutuel, acquis 7 maisons auprès de ces chefs d’entreprise. La location du bien leur permet à minima de conserver leur toit le temps d’organiser le rachat.